Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 44 jours
Bande annonce
Encore 44 jours

Normal

Cinéaste : Adele Tulli Suisse, Royaume-Uni, Italie, Suède, 2019 PRODUCTION : FilmAffair
67'
Italien Français

À propos de ce film

Résumé

Normal est un voyage dans la construction des dynamiques de genre dans la société contemporaine. Une mosaïque de séquences, visuellement spectaculaires, mettant en scène les rituels de féminité et de masculinité cachés dans les interactions ordinaires, de la naissance à l'âge adulte.

Isolant les éléments un peu grotesques qui composent notre vie quotidienne, Normal médite sur ce qui reste imperceptible dans ce domaine – les normes gouvernantes, les mécanismes intérieurs. Ce qui est considéré comme « normal » ne paraît plus si rassurant...

L'avis de Tënk

Qu'est-ce qui définit notre identité de genre ? Y a-t-il quelque chose d'inné qui nous pousse à préférer le rose au bleu ou nos choix sont-ils motivés par une construction sociale ? À partir d'une thèse de doctorat théorique, l'auteure recueille des fragments de notre vie quotidienne et les ordonne en suivant la croissance et l'évolution de la construction du moi, de l'enfant à l'âge adulte. Dans des images composées, qui donnent un caractère scientifique à sa recherche artistique, elle expose un parcours d'apprentissage de la vie en communauté, qui met en avant les épreuves de courage et de force bien différentes pour les hommes et les femmes. Dans le regard de la réalisatrice : de la curiosité et une bonne dose d'ironie, capable de subvertir non pas tant les stéréotypes ataviques, mais notre façon de les voir, qui cesse d'être complice de la culture dominante. Un film analytique, qui interroge également les nouvelles pratiques du politiquement correct.

Daniela Persico
Programmatrice et critique

Cinéaste

Adele Tulli

Diplômée en cinéma documentaire du Goldsmiths College à Londres, en 2013, Adele Tulli travaille aujourd'hui comme documentariste, conservatrice, programmatrice et conférencière. Elle a réalisé des films primés tels que 365 Withour 377, sur la dépénalisation de l'homosexualité en Inde, et Rebel Menopause, le portrait intime de Thérèse Clerc, féministe militante. Les deux films ont été projetés dans de nombreux festivals internationaux et ont remporté plusieurs prix. Elle vient de terminer un doctorat axé sur la pratique à l'Université de Roeahmpton, où elle explore les stratégies de représentation subversives et l'esthétique du cinéma, particulièrement dans les contextes queer et féministe.