Encore 25 jours

L'agronome

Cinéaste : Jonathan Demme Musique originale : Wyclef Jean, Jerry 'Wonder' Duplessis États-Unis, 2003 PRODUCTION : Clinica Estetico
91'
Anglais, Français Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

Le journaliste Jean Dominique, militant avec sa femme Michèle Montas pour une information accessible par Radio Haïti-Inter en Haïti, relate différents épisodes de sa lutte. Le récit direct et honnête qu’il fait à partir de 1986 à son ami Jonathan Demme montre toute la sympathie et la solidarité que réserve le peuple haïtien à ceux qui prennent réellement son parti, en même temps que le caractère périlleux de la promotion de l’information libre dans le pays. Combattant et exilé, celui qui se faisait appeler « L’Agronome », en fonction de sa formation de base, n’a jamais interrompu sa lutte jusqu’à son assassinat en 2000.

L'avis de Tënk

« J'ai approché Jean Dominique en 1991 pour lui proposer de tourner un petit portrait documentaire sur lui. Ce n’était en fait qu’un prétexte pour faire connaissance avec cet homme étonnant que je n'avais rencontré qu'une seule fois auparavant. Il était en exil. Il s'ennuyait. Il a accepté. Nous sommes devenus amis. Ce film est un hommage à cet homme formidable et à ses rêves inassouvis. »

C’est ainsi que le cinéaste américain Jonathan Demme décrit la prémisse de son fascinant projet documentaire, véritable condensé de l’histoire haïtienne de la fin du XXe siècle à travers le parcours admirable de Jean Dominique, agronome passionné devenu journaliste militant pour la liberté du peuple haïtien. Homme de tous les combats, il fut le premier à introduire le créole et l’information internationale à la radio, médium extrêmement populaire dû au fort taux d’analphabétisme au pays. Durant deux décennies, Radio Haïti-Inter favorisa l’ouverture sur le monde et outilla les Haïtien.ne.s afin qu'ils et elles puissent mieux comprendre leur propre situation politique. Avec l’implication indéfectible de sa femme, la journaliste Michèle Montas, le couple défendit ensemble la liberté de parole, la justice sociale et la démocratie, au risque de leur vie.

À l’heure où le pays est une nouvelle fois confronté à une crise politique, humanitaire et sécuritaire d’ampleur, il est important de se rappeler l’engagement et le courage de ces êtres exceptionnels croyant profondément au changement, leurs actions et leurs paroles toujours guidées par l’espoir d’une Haïti libre et fière.

Jason Burnham
Assistant à la programmation de Tënk

Cinéaste

Jonathan Demme

Jonathan Demme naît à Baldwin, au large de New York en 1944. Il découvre le cinéma durant ses études à l'Université de Floride et débute au cinéma comme critique, puis attaché de presse à New York. C'est en assurant la promotion de La mariée était en noir (1968) qu'il devient l'ami de François Truffaut. En 1969, Demme écrit et produit Angels Hard As They Come, puis réalise Cinq femmes à abattre et Crazy Mama, deux succès qui l'imposent comme un jeune réalisateur de séries B très efficaces. Mais le grand public et les Oscars ne le découvrent que tardivement avec Le silence des agneaux (1991), pour lequel il obtient six Oscars, dont celui du meilleur film. Après Philadelphia (1993), pour lequel il obtient l'Oscar du meilleur réalisateur, Jonathan Demme se consacre surtout à la production. Féru de musique, il a signé de nombreux clips pour, entre autres, UB40, Neil Young ou Suzanne Vega. Il réalise également des téléfilms et surtout des documentaires, comme Stop Making Sense autour du groupe Talking Heads, distribué en salles au milieu des années 80 et qui fait, depuis, l'objet d'un véritable culte, ainsi que L'Agronome (2003), sur le militant et journaliste haïtien Jean Dominique. Jonathan Demme meurt le 26 avril 2017.