Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 35 jours
Bande annonce
Encore 35 jours

Kanehsatake, 270 ans de résistance

Cinéaste : Alanis Obomsawin Québec, 1993 PRODUCTION : ONF
119'
Anglais, Français Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

En juillet 1990, un litige autour d'un terrain de golf qui serait construit sur des terres kanien'kéhaka (mohawks) à Oka ouvrait la voie à une confrontation historique qui ferait les manchettes internationales et s'imprimerait dans la conscience collective du pays. La réalisatrice Alanis Obomsawin – tantôt avec une petite équipe, tantôt seule – a passé 78 jours derrière les barricades kanien'kéhaka pour filmer l'affrontement armé entre les manifestants, la Sûreté du Québec et l'armée canadienne. Sorti en 1993, ce documentaire phare a été vu dans le monde entier, remportant plus d'une douzaine de prix internationaux et entrant dans l'histoire du Festival international du film de Toronto, où il est devenu le premier documentaire à remporter le prix du meilleur long métrage canadien. Jesse Wente, directeur du Bureau des productions audiovisuelles autochtones, en parle comme d'un « moment charnière dans l'histoire du cinéma des Premiers Peuples ».

Iris hommage 2020 - Alanis Obomsawin

L'avis de Tënk

Regard franc, cinéma au poing, Alanis Obomsawin nous enseigne patiemment l'histoire des Premiers Peuples d'ici. À chaque année, ou presque, elle ajoute un nouvel opus à une œuvre imposante : plus de cinquante films en un demi-siècle de carrière.

La grande cinéaste semble toujours portée par l'élan qui l'animait déjà, enfant, quand elle tenait tête à la maîtresse qui l’appelait sauvagesse, et par le calme qu’elle affichait, jeune adulte, alors qu’elle expliquait tranquillement à un journaliste, sourire en coin, qu’elle n’avait pas besoin de renier sa culture abénaquise pour être heureuse.

Le mouvement de résistance à la construction du gazoduc Coastal GasLink initié récemment par les Wet’suwet’en m’a donné envie de revoir "Kanehsatake, 270 ans de résistance", film-fleuve, film-mémoire, film-Histoire.

Anna Lupien
Cinéaste et membre de Réalisatrices Équitables

Cinéaste

Alanis Obomsawin

Membre de la nation abénaquise, Alanis Obomsawin est l’une des plus éminentes documentaristes du Canada. D’abord chanteuse, auteure et conteuse, elle se lance dans le cinéma en 1967. Depuis plus de quarante ans, elle réalise à l’Office national du film du Canada des films qui relatent la vie et les préoccupations des Premières nations et donnent la parole aux membres des différentes communautés autochtones. Elle a signé une cinquantaine de documentaires récompensés par de nombreux prix internationaux, en particulier "Kanehsatake, 270 ans de résistance" (1993), long métrage sur le soulèvement mohawk survenu en 1990 à Kanehsatake et à Oka. Artiste multidisciplinaire, Alanis Obomsawin est aussi auteure et interprète ; ses gravures sont également exposées régulièrement au niveau international. En 2002, elle a été nommée officier de l’Ordre du Canada en reconnaissance de son dévouement au bien-être de son peuple et à la préservation du patrimoine autochtone par ses films et ses activités militantes. Hot Docs lui a consacré une rétrospective, de même que le MOMA de New York. Durant les dernières années, elle a reçu de nombreux prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations ainsi que plusieurs doctorats honorifiques partout au Canada et aux États-Unis.