Encore 46 jours

Over My Dead Body

Cinéaste : Brigitte Poupart Québec, 2011 PRODUCTION : Coop Vidéo de Montréal
80'
Français Anglais

À propos de ce film

Résumé

Danseur et chorégraphe, Dave St-Pierre est encensé tant par la critique que le public, et ses pièces innovantes et subversives font le tour de l’Europe. Toutefois, la vulnérabilité de son corps le rattrape. Dave St-Pierre, 34 ans, est atteint de fibrose kystique. L’espérance de vie moyenne est de 37 ans et les médecins ne lui donnent que deux ans à vivre s’il ne reçoit pas de greffe de poumons. Sous le signe de l’urgence, son amie et complice, la metteure en scène et comédienne Brigitte Poupart, nous plonge dans le quotidien de celui qui, à tout moment, espère l’appel du médecin. Liés par l’art et l’amitié, tous deux s’offrent un espace au centre duquel la création émerge comme un geste vital. Refusant les tabous et déjouant une fin annoncée, Over My Dead Body est un fascinant journal intime qui allie les témoignages de ses proches et les principales réalisations du créateur.

L'avis de Tënk

Le titre résume bien le film : une bonne dose d’humour infusée dans un contenu assez sérieux portant sur la vie, la mort et le sens de tout cela. « Que faire d'autre que danser ? » déclare un ami et proche collaborateur de Dave St-Pierre. Il résume ainsi la vision brute, honnête et sans concession du film qui traite de questions lourdes avec légèreté; de ce que signifie affronter la mort et, plus concrètement, ce que signifie s'engager dans le processus de mourir. À quoi sert un corps, de toute façon ? Comment dépensons-nous nos corps, nos énergies, nos vies ? Ce sont toutes ces questions qui m'ont interpellée en regardant l'incroyable vulnérabilité et la tendresse que Over My Dead Body met de l'avant à travers un voyage intime de création, d'existence, de devenir et de transmission.

Cette chronique pose la question de comment vivre à travers la déception et le désespoir, comment continuer, comment avoir de l'espoir au milieu d'une maladie et d'une perte aussi puissante et réelle que celle d'un homme qui se bat pour respirer. Elle prend un tout autre niveau de signification en 2022. De nombreuses traditions à travers le monde considèrent les poumons comme le siège de notre chagrin; en marchant avec St-Pierre alors qu'il traîne sa bonbonne d'oxygène en métal derrière lui dans l'hiver montréalais, on ne peut s'empêcher de ressentir l'urgence très palpable et la profonde volonté de vivre que ce film nous offre. Puisse-t-il nous aider à retrouver le courage nécessaire pour traverser un autre hiver de pandémie ensemble.

Aurora Prelević
Écrivaine, créatrice de performances, cinéphile

Cinéaste

Brigitte Poupart

Depuis sa sortie du Conservatoire d'art dramatique de Montréal en 1990, Brigitte Poupart a joué dans plus d'une trentaine de productions théâtrales, autant sur les scènes institutionnelles que sur les scènes marginales de création. Elle a été membre initiatrice de la formation musicale Les Secrétaires Percutantes. Elle est aussi cofondatrice et codirectrice de la compagnie Transthéâtre qui a produit ses propres créations : Le Défilé des canards dorés (Théâtre La Licorne 1998), W.C. (Espace Go 1999 et tournée québécoise en 2000), Babel (Espace Go 2002), Un jour ou l'autre (Espace Go 2008), etc. Elle était co-conceptrice et co-directrice artistique de La Semaine de théâtre politique avec Hélène Pedneault qui s'est tenue à l'Espace Go en 2005. Elle est aussi membre du collectif Les Zapartistes depuis 2005. En 2010, Brigitte Poupart décide de suivre son ami, le chorégraphe de renommée internationale Dave St-Pierre, durant sa longue lutte contre la fybrose kystique. En capturant l'essence de ses oeuvres, elle signe une ode à l'artiste aussi belle qu'émouvante. Over my Dead Body (2011) est le premier long métrage documentaire de Brigitte Poupart.