Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 36 jours
Bande annonce
Encore 36 jours

L'outil n'est pas toujours un marteau

Cinéaste : Sylvie Laliberté Québec, 1999 PRODUCTION : Sylvie Laliberté
10'
Français Anglais

À propos de ce film

Résumé

« Je voulais partager l’instrument de mon bonheur. C’est facile, c’est clair et c’est bien fait. J’espère que vous en profiterez. Et puis, tout le monde a une étoile. »

Sylvie Laliberté

L'avis de Tënk

Sylvie Laliberté est une artiste montréalaise qui fabrique des vidéos, des gravures, des photographies et des installations. Elle écrit aussi des chansons qu'elle chante à la maison et sur la scène. Avec sa vidéo "L'outil n'est pas toujours un marteau", le ton naïf de la chanson et des mots choisis fait ressortir la gravité des choses. La mélodie enfantine remonte aux sources de nos doutes. Le jeu à fleur de peau fait poindre l'émotion. Sylvie Laliberté fait cohabiter dans ses vidéos la poésie, la comédie fine et les questionnements existentiels. Il faut du talent pour réussir ça et c’est ce qu’elle a : un immense talent. Et ce sourire irrésistible qui aveugle l’espace d’une seconde la profondeur de ses interrogations. De la vidéo povera, fabriquée à la main, qui nous guide sans qu’on s’en rende compte vers l’étoile encore pure qui nous habite.

Jennifer Alleyn
Cinéaste

Cinéaste

Sylvie Laliberté

Sylvie Laliberté est une artiste montréalaise qui fabrique des images. Elle utilise les mots, la vidéo, la photographie et l’installation. Ses travaux ont été présentés dans différents lieux : galeries, musées et festivals au Québec et à l’étranger. En 2007, elle publie son premier livre, "Je suis formidable, mais cela ne dure jamais très longtemps" aux éditions Les 400 coups. Elle publie ensuite aux éditions Somme toute "Quand j’étais Italienne" (2013) et "Je ne tiens qu’à un fil, mais c’est un très bon fil" (2015). En 1999, elle a reçu le prix Louis-Comtois décerné par la Ville de Montréal et l’Association des galeries d’art contemporain de Montréal (AGAC). Sa première bande vidéo, "Bonbons bijoux", a remporté le prix du festival à la 44e édition du Festival international du court métrage d’Oberhausen (Allemagne). Sa seconde bande, "Oh là là du narratif", a obtenu le Prix du meilleur court et moyen métrage décerné par l’Association québécoise des critiques du cinéma. En 2001, "L’outil n’est pas toujours un marteau" a remporté ex æquo le Grand Prix (catégorie vidéo) du Festival international d’arts médiatiques à Berlin.