Item 1 of 4

Archive
72 min
Quebec, 2012

Production : METAFILMS

Programmed by Frédérick Pelletier

undefined

Essay



Synopsis


En silence, cinq jeunes dessinent à main levée une biche empaillée.

En plein hiver québécois, un zoo et des animaux sauvages. Des lamas, bisons, zébus, girafes, poneys, singes, autruches, ratons laveurs et autres tigres. Scrutant l’horizon ou paissant paisiblement, ces animaux à la fois familiers et étranges établissent un rapport avec nous à travers l’objectif d’une caméra fixée sur eux. Dans ce zoo, les abris renferment aussi des être humains. Des surveillants qui surveillent les enclos, des soigneurs qui soignent les blessés et des nettoyeurs qui nettoient les cages aux murs de béton. Sans un mot, les hommes et les animaux cohabitent.

Puis l’hiver passe et le printemps arrive. Les éléphants sortent, les visiteurs déboulent et la mascotte du parc se prépare. Les lions se prélassent sur les tunnels vitrés, Les zèbres déambulent entre les files de voitures, tandis que les éléphants se foutent royalement de ces êtres bizarres qui viennent les regarder.

A word from Tënk


C'est une véritable spirale d'observation du vivant que nous offre le réalisateur canadien Denis Côté, allant de l'œil cinématographique, à l'œil humain, à l'œil animal. Dans ce coup de maître frôlant parfois l'absurde, mais n'imposant pas de jugement, le Bestiaire donné à voir se retourne alors contre nous : c'est évidemment en regardant l'animal que l'humain se regarde. Et si le vivant recréé dans cet artifice qu'est le zoo n'était qu'une métaphore de notre propre condition ? À vous de juger.

 

 

 

Naomie Décarie-Daigneault
Tënk's Artistic Director

 

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4