Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays Abonnez-vous
Encore 9 jours
Bande annonce
Encore 9 jours

The New Cinema

Cinéaste : Peter Wintonick Canada, 1984 PRODUCTION : Cinergy Films
101'
Anglais

À propos de ce film

Résumé

Ce film rarement montré est le premier long métrage réalisé par Peter Wintonick. Il s'agit d'une histoire mondiale du cinéma indépendant. Robert Frank, le grand photographe et cinéaste suisse, intervient dans le rôle de l’anti-narrateur sceptique. On y voit Wim Wenders, Robert Young, Werner Schroeter, Michael Snow, Chantal Akerman, Les Blank, Emile de Antonio, Paul Morrissey, Jean-Marie Straub, Danièle Huillet, Johan van der Keuken, Midori Kurisaki, Curt McDowell, et bien d’autres.




A documentary about independent filmmaking, this rarely seen film is the first feature length documentary directed by Peter Wintonick. The great Swiss American photographer and filmmaker Robert Frank acts as the skeptical anti-narrator. Featuring Wim Wenders, Robert Young, Werner Schroeter, Michael Snow, Chantal Akerman, Les Blank, Emile de Antonio, Paul Morrissey, Jean-Marie Straub, Danièle Huillet, Johan van der Keuken, Midori Kurisaki, Curt McDowell and others.

L'avis de Mira

The New Cinema est le premier long métrage documentaire de mon père en tant que réalisateur. À l’automne 1982, Peter a interviewé des dizaines de cinéastes indépendants qui étaient en ville pour le Festival du nouveau cinéma. De Wim Wenders à Chantal Akerman en passant par Robert Frank, il a étudié leurs approches de la réalisation, identifiant les nouvelles tendances et perspectives en création. L'un de ses mentors, Emile de Antonio, y livre une réflexion qui, selon moi, a influencé la vision de mon père sur le rôle du cinéma documentaire : « Nous utilisons le mot radical pour désigner quelqu'un de déséquilibré... Mais radical a une signification qui est évidente en mathématiques. Radical signifie racine. Une solution radicale n'est pas une solution folle. C'est une solution qui va au cœur du problème. »




The New Cinema is my dad’s first feature documentary as a director. In the fall of 1982, he interviewed dozens of independent filmmakers who were in town for that year’s Festival du Nouveau Cinéma. From Wim Wenders to Chantal Akerman to Robert Frank. He was investigating their approaches to filmmaking, identifying new trends and creative perspectives. One of his mentors, Emile de Antonio, delivers one of my favourite lines in the film, which I think influenced my dad’s own views about the role of documentary filmmaking: "We have painted in the word radical to mean somebody unbalanced... But the word radical has a decent root which is clear in mathematics. Radical is the root. A radical solution is not a crazy solution. It’s a solution that gets to the heart of the matter."

Mira Burt-Wintonick
Productrice audio et documentariste

Cinéaste

Peter Wintonick

Peter Wintonick (1953-2013) est un réalisateur, producteur, monteur, écrivain et activiste canadien. Figure unique et marquante du cinéma documentaire canadien, Wintonick débute comme monteur pour des productions commerciales avant de se lancer comme documentariste. Il est particulièrement connu pour le film-culte Manufacturing Consent, coréalisé avec Mark Achbar, qui présente la pensée critique de l'intellectuel Noam Chomsky sur les médias de masse. Il a signé plusieurs autres films, notamment sur le cinéma et les médias, convaincu de leur pouvoir de transformation sociale. Peter Wintonick a également agi comme mentor auprès de nombreux jeunes cinéastes, participant à plus de 100 films et projets médiatiques. Sa fille Mira Burt-Wintonick lui a consacré un film Wintopia (2019), dans lequel elle se donne comme mission de terminer le projet inachevé de son père, Utopia.