Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 28 jours
Bande annonce
Encore 28 jours

White Noise

Cinéaste : Joleen Mitton Canada, 2018 PRODUCTION : Wapikoni mobile
6'

À propos de ce film

Résumé

Court métrage inspiré d’une performance de Joleen Mitton. Une jeune femme et un jeune homme autochtones recréent les dangers et menaces auxquels ils sont exposés depuis les débuts de la colonisation jusqu’à aujourd’hui. Suite à une purification rituelle de l’influence blanche, ils retournent sur le territoire où un aîné incarne le savoir et la protection.

L'avis de Tënk

Cette œuvre est poignante, bouleversante et esthétiquement saisissante ! Elle me rappelle notre résilience et notre courage, notre combat et notre parcours de guérison. C’est une œuvre qui, pour moi, hurle le fait que nos valeurs doivent EXISTER et RÉSISTER, car elles sont fondamentales pour DÉCOLONISER notre humanité et défendre l’importance de nos RESPONSABILITÉS collectives. Ce que j’aime aussi beaucoup de cette pièce ce sont les variations de tons et les contrastes rythmiques. C’est pour moi comme un voyage émotif! Partant d’un univers urbain et rapide teinté de solitude et d’individualisme, on est ensuite transporté vers un univers du vide et de la lenteur qui renferme toute la délicatesse de l’amour et de l’unité. Le récit nous amène finalement sur le territoire, en présence de la sagesse et de la spiritualité d’où je ressens toute la puissance du partage, du pardon et de la guérison. La résistance est en chacun de nous et la force du collectif réside, selon moi, dans notre capacité à la faire rayonner dans la solidarité.

Merci Joleen <3

Odile Joannette
Directrice générale du Wapikoni mobile

Cinéaste

Joleen Mitton

Joleen Mitton est une jeune femme crie née à Vancouver, en Colombie-Britannique. Sa passion pour la justice sociale, la mode, le design, l'art et le sport l'ont amenée à produire des défilés de mode et des tournois de basket-ball. Grâce à l’organisation de ces événements, Joleen a réussi à sensibiliser la communauté autochtone locale à la mode et au basket-ball autochtones. Elle reconnaît que l'art et le sport ont un pouvoir énorme de transformation et de connexion. C’est pourquoi elle se consacre à l'amélioration de la vie des gens de sa communauté en travaillant en étroite collaboration avec des organismes locaux à but non lucratif avec qui elle met à profit ses compétences en relations publiques, marketing, médias sociaux et production.