Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 10 jours
Bande annonce
Encore 10 jours

Là où s'est arrêté le feu

Cinéaste : Tom Demers Musique originale : Tom Demers Québec, 2019 PRODUCTION : Tom Demers
56'
Sans dialogue

À propos de ce film

Résumé

Là où s'est arrêté le feu est un projet de musique minimale et de poésie sonore s'échelonnant de 2015 à 2019. Les sons sont enregistrés lors d'immersions sur la Côte-Nord et en Abitibi: à l'île aux Perroquets, à l'île d'Anticosti, à Natashquan, à Sept-Îles et à La Motte. Chacune de ces pièces raconte un moment, un état d'esprit, une rencontre, un souvenir qui, avec la musique et les sons naturels, révèlent une beauté, une mélancolie.

L'avis de Tënk

C’est à partir de son expérience vécue au creux des territoires de la Côte-Nord, de l’île d’Anticosti et de l’Abitibi que Tom Demers livre une approche intime, sensible et envoûtante du paysage et de l’énergie qui siège en ces terres lointaines, toutes mystérieuses vues de la métropole.

Des vagues s’aplatissent sur la grève, des voix résonnent au loin, un chien court frénétiquement dans l’écume, une mouette bavarde, des vagues molles et bienveillantes cette fois, et le vent qui tourbillonne finalement.

Les prises de son d’une extrême délicatesse font résonner les lieux, à l’instar de minutieuses photographies (comme Tom Demers sait bien les faire aussi). Et cependant, des trames musicales minimalistes et enivrantes s'y tissent, offrant une dimension émotionnelle au décor.

La musique et le field-recording (discipline qui documente un paysage à travers des prises de son) se rencontrent habilement, et cette complicité offre un grand moment de paix et d’imagination; comme un paysage impressionniste de Edward Hopper ou Marc-Aurèle Fortin, mû par une calme mélancolie.

Le titre de la pièce, énigmatique, évoque l'effroyable incendie de forêt en 2013, qui a épargné de justesse le petit village de Baie-Johan-Beetz en Minganie (Côte-Nord).

Daniel Capeille
Preneur de son, concepteur sonore et monteur son

Cinéaste

Tom Demers

Tom Demers est photographe et artiste sonore. Son langage sonore autobiographique est intrinsèquement lié aux sons de la nature : il tente de traduire sons et musique en expérience sensible non verbale de ces lieux où il emprunte des identités alternatives allant de gardien de phare (2015 à 2018 et 2021), guide d’aventure (2017 et 2018) ou mécanicien (2019 à aujourd’hui). De 2016 à 2018, il a été coordonnateur de Résidence Nomade, qui a accueilli des artistes contemporains en résidence à l’île d’Anticosti. Pour ses projets à venir, il travaille aujourd’hui à la construction de synthétiseurs électroniques et instruments visant à traduire en sons et en musique des phénomènes électromagnétiques naturels imperceptibles à l’oreille humaine (orages, aurores boréales, tremblements de terre, etc.) dans le but d’explorer la matière sonore au-delà du spectre de l’audition naturelle.