Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays Abonnez-vous
Encore 39 jours
Bande annonce
Encore 39 jours

La nuit Myra Cree

Cinéaste : Marie-Laurence Rancourt Québec, 2020 PRODUCTION : Magnéto
116'
Français

À propos de ce film

Résumé

La nuit Myra Cree, en enchevêtrant récit documentaire, poésie et fiction, fait le récit de la rencontre de Marie-Laurence Rancourt avec une voix : celle de Myra Cree, grande femme de radio aujourd’hui décédée et ayant marqué le paysage nocturne radio-canadien. Hommage à une femme, ode à la radio, cette histoire retrace aussi celle d'un véritable amour pour la beauté singulière des voix et ce qui s'y loge.


En complément, lisez un texte de Daniel Capeille qui nous donne sa définition de la création sonore.

L'avis de Tënk

Myra Cree, première femme à occuper le poste de chef d’antenne au Téléjournal de Radio-Canada, a dirigé de nombreuses émissions radiophoniques, qui s’épanouirent davantage dans les heures de la nuit. Beaucoup d’adeptes de la langue, mais aussi de la radio, de la littérature, de la musique et des arts en général, se souviennent de la fougue qui envahissait les ondes de la chaîne nationale, lorsque Myra Cree s’emparait du micro. Hommage lui est rendu dans cette oeuvre sonore lumineuse et poétique composée par Marie-Laurence Rancourt. Ayant rassemblé autour d’elle trois comédiens, une chanteuse et une pianiste au sein de ce qu’on pourrait nommer un cabaret radiophonique nocturne, elle fouille, erre, dans tous les pans de la vie de la grande femme de radio, dans ce qu’elle dit et ce qu’elle ne dit pas. « Je crois personnellement qu’on peut "connaître" quelqu’un à travers sa voix », nous dit l’auteure, cherchant finalement dans la voix de Myra un portrait de ce qui résonne en elle en tant qu’amoureuse de la voix.

C’est une aubaine d’inaugurer la plage Écoute de Tënk avec cette pièce qui célèbre la puissance créative de la parole au micro.

Daniel Capeille
Preneur de son, concepteur sonore et monteur son

Cinéaste

Marie-Laurence Rancourt

Marie-Laurence Rancourt signe comme auteure et réalisatrice plus d’une cinquantaine de créations sonores qui remportent de multiples prix au Québec et à l’international. Parmi ses succès le documentaire Aalaapi : faire silence pour entendre quelque chose de beau (prix Gulliver, adapté au théâtre et publié en livre), L’écorce et le noyau (finaliste Numix 2018, finaliste prix Grandes Ondes, sélection officielle festival Longueur d’ondes, Festival du nouveau cinéma, diffusé à la RTBF), La Punition (prix Le réel à l'écoute 2019, RIDM). Dès novembre 2020, elle animera une série bihebdomadaire d’émissions diffusées en podcast intitulée Jour et nuit. Elle est l’auteure d’un mémoire sur les relations historiques entre espace public, culture et radio au Québec. Avant de fonder Magnéto, elle a collaboré à l’émission La route des 20 : la voix d’une génération, à Radio-Canada, ce qui a par la suite donné lieu à la série de podcasts documentaires Lieux de paroles.